Une vieille maison,
un grenier à l'ancienne,
une isolation obsolète
avec laine de verre et polystyrène ...
De temps à autre, un squatter non-identifié
s'y installe,
pas vraiment dérangeant
sauf s'il se décide
à grignoter dans la nuit
juste au-dessus de la couche conjugale !
Et qu'il y va allègrement
 avec des grands '"scruntch" narquois ...
Se lever, toute ensommeillée,
 récupérer un chat,
si possible celui qui râlera le moins,
entrebailler la porte du grenier,
l'y pousser !
Se jurer d'acheter des boules quiès,
d'installer des pièges,
de parsemer du poison,
de colmater tous les inserstices
qui permettent de se faufiler
dans le grenier,
toutes ces pensées vengeresses
accompagnent un ré-endormissement difficile,
humeur de dogue le lendemain ...
Hier, j'ai décidé qu'à tour de rôle,
chaque minet passerait
une partie de la journée sous le toit,
histoire d'imprégner le local de senteurs félines,
de montrer qui est le maître ...
Et Bimbo pour la nuit,
qui fut des plus calmes,
sauf qu'à 6 h30, il en a eu marre,
s'est mis à miauler ...
Juste le temps d'intervenir avant que Panyss
ne se mette à ronger
la porte pour délivrer son pote !